• LHSVR | Ligue de Hockey Simulee de la Vallee-du-Richelieu
  •  

10 - ELIAS PETTERSSON

2017-05-24


On parle beaucoup de Nolan Patrick et Nico Hischier mais très peu de la profondeur de ce repêchage car beaucoup le dénigrent. Plus je regarde les joueurs qui seront admissibles et plus je commence à être en désaccord avec cette affirmation. Je commence donc mon top 10 de 2017 avec un joueur natif de la Suède, et j’ai nommé Elias Pettersson.

Depuis quelques années les joueurs de la Suède trainent une très bonne réputation aux yeux de tous. La qualité première est certainement la capacité de bien jouer dans les deux zones ‘’two-way’’. On note aussi souvent leur éthique de travail qui est pratiquement irréprochable. Elias Pettersson s’identifie très bien à ses deux qualités.

C’est le genre de joueur que toute équipe rêve d’avoir dans sa formation. Mais quand est-il de son talent ?  Sa vision du jeu est incroyable. Il sait où se placer, quand et à qui faire une passe, quand tirer, quand mettre en échec, etc. Il possède des habiletés incroyables lorsqu’il a la rondelle au bout de sa palette. Ainsi, il force les adversaires à l’accrocher ou le faire trébucher. Aucun moyen légal ne semble adéquat pour arrêter le jeune Suédois. S’il n’atteint pas la LNH, ce ne sera certainement pas à cause d’un manque de talent.

Si Pettersson est doté d’un bon gabarit de 6’2”, il devra quand même prendre en masse, pesant aux alentours de 160 lbs. Avant de faire le saut dans la LNH, il est clair pour moi qu’il devra gagner en masse musculaire. Ayant toujours évolué en Europe, il est habitué au jeu pratiqué là-bas. Ce jeu, bien que de haut calibre, n’est pas le même qu’en Amérique du Nord. Pour ces deux raisons, je crois que son développement devra être plus long. Il pourrait quand même amorcer la saison prochaine dans la grande ligue, tout dépendant de l’équipe qui mettra le grappin sur lui.

Il irait très bien avec une formation qui mise sur la vitesse et non la robustesse. Évidemment, je crois qu’il serait préférable pour lui de débuter sa carrière dans l’Est. Une chose est cependant certaine : une équipe de l’Ouest n’hésitera pas à le repêcher. Il se débrouillera très bien, peu importe où il évoluera.

Beaucoup le classe entre la position 10 à 15, mais dans mon cas il en fait aucun doute qui défonce mon top 10. Il a beaucoup trop de talent en lui, de maturité ainsi qu’un gabarit intéressent en plus de pourvoir évolué au centre pour ne pas être choisi dans 10 premiers. Pour ma part c’est un choix sur au prochain repêchage.

Comparatif LHSVR : Mikael Granlund
 

HIGHLIGHTS VIDÉO : Cliquer ici

ELITE PROSPECT : Cliquer ici

CHOIX ENTRE 1 et 28 : Cliquer ici